lundi , 27 mars 2017
Accueil » Actualités » Réactualisation du document de politique et de stratégie de développement de l’ES/RS : les experts en réunion de travail à l’UGANC !

Réactualisation du document de politique et de stratégie de développement de l’ES/RS : les experts en réunion de travail à l’UGANC !

IMG_0264

Les locaux de la bibliothèque de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry ont été le cadre d’une réunion de travail de deux jours (5 et 6 septembre 2016) des experts du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique sur la réactualisation du document de politique et de stratégie de développement des institutions d’enseignements supérieurs et de recherches scientifiques en Guinée.

Il s’agit pour les pouvoirs publics, de mettre en place des stratégies permettant aux acteurs de se réaliser pleinement en faisant face à un nombre croissant de défis, allant de la quête permanente d’excellence en matière de formation et de recherche dans un contexte d’expansion, à la création de partenariats durables avec le secteur privé afin d’innover, en passant par les problèmes de financement et la concurrence entre les institutions à travers le monde.

La cérémonie inaugurale a été présidée par le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Monsieur Abdoulaye Yéro Baldé, le lundi 5 septembre 2016, en présence de tous les Recteurs et Directeurs Généraux des Institutions d’enseignement supérieur publiques et privées, des cadres du ministère et des scribouillards.

IMG_0263Dans son discours de bienvenus aux hôtes de Monsieur le Recteur de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry, Dr Doussou Lancinè Traoré a indiqué tout l’honneur et la fierté que son institution a à abriter cette réunion de travail. « C’est un insigne honneur et une grande fierté pour moi de vous recevoir ce matin (…) pour la tenue de cette importante réunion consacrée à la réactualisation du Document de Politique et de Stratégie de Développement de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique 2014-2020 et du Plan d’Action 2016-2020 du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique. »

Il a poursuivi en disant : « Il n’ya aucun doute que conformément aux objectifs de la présente rencontre, toutes les parties prenantes œuvreront à la mise en place de programmes prioritaires conformes aux objectifs stratégiques tracés par le Gouvernement pour un développement harmonieux de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique conformément au programme de Son Excellence Monsieur le Président de la République, le Professeur Alpha Condé, qui a la volonté de faire de la Guinée un pays émergent à l’horizon 2020. »

Pour le Recteur Dr Traoré, cette réunion est la preuve palpable de la concrétisation de la politique du chef de l’Etat dans sa détermination de qualifier l’éducation et la formation de la jeunesse par la création de meilleures conditions d’accès à un enseignement de qualité dans le respect de l’équité et du développement personnel.

IMG_0266Dans son speech, le ministre de l’enseignement supérieur, Monsieur Abdoulaye Yéro Baldé, a fait savoir que la Guinée a pour ambition de faire partie des pays émergents dans un horizon proche, grâce à une politique de développement des ressources humaines qui vise la promotion de son potentiel par la valorisation des savoirs et savoir-faire.

« Parmi les défis nous avons la quête permanente d’excellence en matière de formation et de recherche, la création de partenariat durable avec le secteur privé afin d’innover la recherche de financement et la cohérence entre les universités de la sous-région et d’ailleurs.  Au delà de la question de l’accès, l’un des défis majeur reste celui de l’enseignement et l’apprentissage dans la mesure où les étudiants qui sortent des universités avec des lacunes sont encore bien trop nombreux et leur nombre ne cesse de croitre d’année en année. » a-t-il dit.

Pour le ministre Baldé, pour améliorer la qualité de l’enseignement, la ressource la plus importante est l’enseignant-chercheur qui doit recevoir une formation appropriée afin de pouvoir s’acquitter efficacement de ses taches. Le suivi et la surformation des enseignants doivent être poursuivis quotidiennement.

IMG_0262Durant les deux jours, les travaux ont articulé sur six axes stratégiques d’interventions contenus dans la lettre de mission du département, à savoir, amélioration de la gouvernance de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique ; amélioration de l’accès aux études supérieures ; développement de la qualité de l’enseignement, de l’apprentissage et de la recherche ; développement des compétences et motivation des enseignants, des chercheurs et du personnel technique ; renforcement du volume, de l’efficacité et de l’efficience du financement ; et promotion de la coopération scientifique et technique sous-régionale, régionale et internationale.

La rencontre a pris fin par une série d’évènements. D’abord, le mot des participants, ensuite la brève présentation du rapport –synthèse, des recommandations et enfin, le discours de clôture du ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Monsieur Abdoulaye Yéro Baldé.