dimanche , 23 juillet 2017
Accueil » Interviews » Monsieur Yalla DIAKITE, responsable du centre télé-éducation « le centre est maintenant prêt pour accueillir les étudiants»

Monsieur Yalla DIAKITE, responsable du centre télé-éducation « le centre est maintenant prêt pour accueillir les étudiants»

yallaGrâce à la politique du Gouvernement matérialisée le Recteur de l’Université de Conakry, Dr Doussou Lanciné Traoré, le Centre E-Learning spécialisé dans la formation universitaire par la télé-éducation est désormais opérationnel. Il a été remis à l’occasion du lancement de plusieurs activités au sein de l’université le 21 juin 2013. Une rencontre qui a été présidée par le Premier Ministre Mohamed Said Fofana.

A cette occasion, nous avons rencontré le responsable du Centre E-Learning qui a bien voulu se prêter à nos questions. Lisez…

Gamal Info : Présentez vous à nos lecteurs.

Monsieur Yalla Diakité : Je suis DIAKITE Yalla, Ingénieur Télécoms, Responsable du Centre E-learning.

En effet, le  E-learning est le volet Education du Projet Panafricain de Service en Ligne à l’Université Gamal Abdel  Nasser de Conakry.

Parlez-nous du Centre E-learning 

Le Centre E-learning est un centre de formation par le système de Vidéoconférence à base des équipements de toute dernière génération. Il est situé dans l’ex-salle de lecture au  1er Etage du bâtiment principal de l’Université  Gamal Abdel Nasser de Conakry. Notre Centre est connecté à sept (7) Universités Indiennes qui offrent à nos apprenants des cours de Certificat, de licence et de Master  sur place. Cette opportunité  vient aider le continent Africain à lutter contre la fuite des cerveaux vers l’occident.

Monsieur Diakité, dites-nous, qu’est-ce qui a motivé la création d’un tel centre ?

La Motivation est pour répondre au besoin de l’Education pour tous ; l’Amélioration de la qualité de l’Enseignement ; l’Arrêt  de la fuite des cerveaux qui est favorisée par le déplacement des jeunes dans les pays Etrangers à la recherche des formations de Certificat, de licence ou de Master et Combler la fracture numérique sur le pays.

Quelle est la situation actuelle du Centre E-Learning ?

Je m’n vais vous dire et vous rassurer que le Centre est maintenant prêt  pour l’exploitation, tous les bureaux et les salles de classe sont dans de bon état de réception. A l’intérieur, tout est éclairé par des lampes économiques, les bureaux sont climatisés, l’alimentation des équipements est assurée 24h/24.

–          Sur les 27 programmes offerts à nos apprenants par les 7 Universités Indiennes, 6 programmes sont disponibles pour         le 31 juillet 2013.

PGDIT (Post Graduat Diplôma Information Technology); Amity

PGDFL (Post Graduat Diplôma French Language) ; Amity

DBM (Diplôma Business Management) ; Amity

DIT (Diplôma Information Technology) ; Amity

EI (Electronic Instrumentation); Birla Pilani

DIT (Diplôma Information Technology).

Au total, 32 Etudiants sont enrôlés dans les 6 programmes dispensés dans les Universités AMITY et BIRLA PILANI.

Parmi les 32 apprenants, 23 sont entrain de bénéficier le cours de certificat en anglais. Ce cours d’anglais devient un atout majeur en plus des Master, Licence et Certificat du centre E-learning, car il vient résoudre le problème de déplacement avec des coûts élevés pour le Ghana, le Liberia et la Sierra  pour une quelconque formation en anglais. Actuellement, le Centre E-learning dispose des Professeurs Internationaux et Nationaux de haut niveau.

Aussi, les 7 Universités Indiennes qui offrent les cours au Centre E-learning de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry font parties des plus importantes au monde de par leur créativité et innovation.

Monsieur Diakité, chaque projet rencontre des difficultés. Alors quels sont les problèmes rencontrés ?

Comme tout service, nous avons des difficultés. La première difficulté est la source d’énergie. L’EDG ne assurant pas la fourniture régulière de son service, nous sollicitons d’un groupe électrogène de 20 à 30 kva pour charger nos bancs de batteries en cas de besoin afin d’assurer la fourniture permanente de courant électrique.

Nous avons aussi des problèmes liés au déplacement du personnel pour offrir le service permanent de supervision, d’exploitation du de maintenance du Centre. Nous avons donc besoin au moins de engins pour le service administratif et le service technique. Ce besoin réside surtout au niveau du décalage horaire entre la Guinée et l’Inde qui fait qu’on est obligé d’être au centre à 6 heures du matin pour la mise des équipements en marches pour les cours. Car, les cours sont suivis en direct à partir des salles de classe des universités indiennes. Ce qui fait que les étudiants du Centre E-Learning reçoivent les mêmes cours que ceux des universités indiennes en temps réel. D’où l’intérêt de la création de ce centre.

D’autres problèmes non moins importants sont la fourniture au centre des matériels bureautiques performants, entre autres, la photocopieuse, l’imprimante, le scanner, le réfrigérateur, l’armoire.

Lors de la remise du centre le 21 juin dernier, vous aviez parlé du démarrage des cours. Est-ce que les cours ont réellement commencé ?

Oui ! Les cours ont bel et bien commencé au Centre E-Learning depuis le 1er juillet 2013 mais malheureusement en retard car, dans les Universités indiennes les cours continuent comme d’habitude conformément à leurs programmes.

Comment vos étudiants vont-ils faire pour être à jour ?

Ce n’est pas parce que mes étudiants seront en retard par rapport à ces différents programmes car, nous recevons le calendrier de chaque cours avant le démarrage. C’est donc en fonction de ces calendriers que nous faisons les inscriptions.

Quels sont les différents types d’étudiants que vous recevez ?

Le Centre E-Learning reçoit des étudiants de tous les niveaux en anglais. Mais s’agissant la formation universitaire, nous recevons 27 programmes enseignés dans 7 universités indiennes. Actuellement, nous les étudiants inscrits dans les programmes suivants : PGDFL (Post Graduat Diplôma French Language) « Diplôme Post-universitaire de la langue française » ; DIT (Diplôma Information Technology) « Diplôme de Technologie de l’Information » ; PGDIT (Post Graduat Information Technology) « Diplôme Post-Universitaire de la Technologie de l’Information » ; EI (Electronic Instrumentation) «   Electronique professionnelle » et English (anglais pour tous les niveaux).

A noter que ces programmes sont donnés par deux universités indiennes à savoir AMITY et BIRLA PILANI.

Votre  dernier mot.

E-Learning est une structure pilotée au sommet par l’Un ion Africaine et le Gouvernement indien. Mon souhait et que d’ici la fin de la période d’assistance du Gouvernement indien qui s’arrête la 24 février 2014, que mon pays la Guinée à travers ce centre, forment plusieurs cadres guinéens dans les divers disciplines offertes notamment la langue anglaise qui est de nos jours incontournable sur le plan mondial. Ce résultat va permettre l’extension du Projet Télé Education vers d’autres universités publiques et privées ainsi que les capitales régionales afin le territoire national.

Je suis très ravi de l’engouement suscité par l’ouverture du Centre car, ils sont nombreux les jeunes guinéens qui viennent pour leur formation. C’était vraiment un rêve pour moi qui est devenu une réalité aujourd’hui. J’invité donc tous les jeunes de Guinée à s’intéresser à ce centre pour avoir enfin sur place leurs master, licence et certificat.

Enfin, je remercie le Gouvernement guinéen à travers le ministère des Télécommunications et des nouvelles technologies de l’information et les autorités de l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry pour les efforts déployés pour la bonne marche du Projet, plus particulièrement Monsieur le Recteur, Dr Doussou Lanciné Traoré.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

For spam filtering purposes, please copy the number 5621 to the field below: