jeudi , 27 février 2020
Accueil » Actualités » L’édition 2019 de la Semaine Africaine des Sciences a connu un très grand succès  à l’UGANC

L’édition 2019 de la Semaine Africaine des Sciences a connu un très grand succès  à l’UGANC

La Semaine Africaine des Sciences, célébrée simultanément dans une quarantaine de pays du continent africain, a connu un « très grand succès » cette année en Guinée, en croire l’Ambassadeur du Next Forum Forum (NEF), Dr Alpha Kabinet Keita grâce à l’implication effective des autorités de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry, singulièrement, le Pr. Doussou Lancinè Traoré et son équipe qui n’ont ménagé aucun effort pour la réussite des travaux.

« La semaine africaine des sciences a enregistré un très grand succès en Guinée » affirme Dr Alpha Kabinet Keita.

Cet événement de portée scientifique, organisé en Guinée du 2 au 6 décembre derniers, s’est vu rehausser de la présence du chef du gouvernement guinéen, des membres du gouvernement, d’éminents chercheurs africains, européens et des centaines d’élèves et étudiants.

Selon Dr Alpha Kabinet Keita, la nouveauté de cette deuxième édition, contrairement à la première, est « le grand temps accordé aux énergies propres ». En effet, un Enseignant-Chercheur de la Sorbonne, spécialiste des énergies photovoltaïques, M. Harouna Dargan, a tenu en haleine son public curieux en plusieurs sessions. Cet expert a démontré comment fabriquer un module photovoltaïque, comment faire de l’électronique à coût soutenable. Il a d’ailleurs animé tout un séminaire sur l’énergie photovoltaïque.

L’Ambassadeur du NEF rappelle aussi que la journée consacrée aux écoliers avec le Concours Génie Sciences Week, a connu une forte participation de ces enfants dont on teste la culture générale. Plusieurs d’entre eux ont été d’ailleurs initiés au codage informatique et sur les techniques de fabrication d’un four solaire. Une découverte avait aussi été organisée à leur intention au Centre de valorisation des plantes médicinales de Guinée dans la préfecture de Dubréka.

Ces activités, faut-il le rappeler, cadrent avec le thème de la présente édition qui est «susciter la vocation pour les sciences.»

Les Femmes en sciences, un autre pan de la Semaine africaine des sciences célébrée en Guinée. Dans ce sens, un panel sur la contribution des femmes en sciences et en Afrique, a été animé par d’éminentes femmes scientifiques des Institutions d’Enseignement supérieur et de Recherche de la Guinée.

A l’issue de ce panel fort intéressant, à travers « Parcours de femmes », les femmes scientifiques qui, par leur parcours, sont capables de créer les vocations chez les jeunes filles ont été distinguées.

Chacune d’elles a bénéficié d’un trophée qui symbolise leur parcours, leur engagement et leur contribution au rayonnement de la science en Guinée.

« Cette édition a été plus productive et plus utile que la première édition. Elle a connu une réussite certaine auprès des personnes ciblées dont les enfants » se réjouit Dr Alpha Kabinet Keita qui termine son mandat d’Ambassadeur du Next Einstein Forum. Désormais, il devient un NEF Fellow pour la période 2019-2021, choisit comme ses confrères d’Afrique « sur la base de leur parcours scientifique, de leurs travaux et de l’impact de leurs travaux sur leurs communautés, l’Afrique et le monde« .

Au lancement de la Semaine Africaine des sciences en Guinée, le chef du gouvernement, Dr Ibrahima Kassory Fofana, n’a pas manqué de mots sur l’importance d’une telle organisation.

« Le gouvernement mesure toute la mesure de l’engagement conjoint  en faveur de la science et de l’innovation, notant que l’humanité ne progresse que grâce à la maîtrise des sciences et des technologies (…) il est d’une absolue importance, que les acteurs de la science scientifique et politique intègrent le principe de la solidarité intellectuelle comme élément de démarche et œuvrent  dans une dynamique qui soit en rapport avec l’ambition de notre pays de participer à l’élargissement de la connaissance universelle », a-t-il par ailleurs laissé entendre.

« Un événement comme celui-ci, est une excellente opportunité pour montrer la place que doit occuper l’enseignement des sciences et des technologies dans le processus de développement d’un pays. Je voudrais vous rassurer de tout le soutien de monsieur le président de la République, de tout le soutien du gouvernement et du mien propre. Pour terminer, j’aimerais formuler le vœu de voir des initiatives de cette nature se pérenniser dans notre pays, afin de soutenir la politique gouvernementale en matière d’enseignement, de recherche scientifique et d’innovation. »